Gecko +

Mis à jour : 19 avr. 2019

Les sportifs sont au cœur des GeckoGames, ils sont là pour concourir, représenter leur établissement, leur pays…mais toute une équipe se cache derrière pour assurer le partage des activités. Les Jeunes Reporters vous confient leur quotidien…

J-14 : Les GeckoGames arrivent dans deux semaines, mais nous avons besoin qu’une équipe de reporters soit formée…L’information est partagée, et les volontaires sont invités à assister à un stage où ils seront initiés aux rôles qu’ils désirent occuper au sein des Jeunes Reporters.

J-6 : Sous l’assistance de Hervé Curat, Directeur Régional UNSS Mayotte, des simulations sont réalisées : rapidité, efficacité, travail de groupe, nos futurs Jeunes Reporters doivent se préparer au jourJ. Les élèves mettent en place un planning, rassemble le matériel nécessaire, créent des projets, ouvrent les zones de partage et finalisent les préparatifs.

J-1 : L’équipe des Jeunes Reporters est attendue à la cérémonie d’ouverture des GeckoGames. Un premier entrainement sur le terrain avant le début de la folle semaine qui les attend. Badge, appareil photo, caméra...nos élèves sont enfin prêts.

« Nous déclarons officiellement, la 2e édition des GeckoGames ou Jeux Scolaires de l’Océan Indien…ouverte ! »

~Déclara le proviseur et les officiels le soir du 13 avril 2019~

Les GeckoGames sont enfin ouverts, les choses sérieuses peuvent dès à présent débuter. Le matin du 14 avril, la jeune équipe se retrouve dans leur antre et met en place un planning pour la journée. Les photographes sont envoyés sur le terrain accompagnés de cinéastes qui capturons des images et vidéos pour alimenter toutes les zones de partage le plus rapidement possible. Il faut rester au fil de l’actualité ! Pendant ce temps, les élèves restants s’activent sur la rédaction, le montage, l’éditage et veillent sur le bon déroulement de la journée. Beaucoup d’entre eux sont polyvalents et apprennent à gérer les besoins de leurs différents rôles. Lors des activités en plein air, nos photographes et cinéastes qui doivent suivre les coureurs peuvent être considérer tels que des sportifs !

Les journées sont longues pour eux, elles s’étendent de 7h30 jusqu’à 17h et pour certains 18h30. Sans compter qu’ils doivent gérer quelques imprévus : visite surprise du directeur de l’Express Madagascar, de la directrice nationale de l’UNSS , une demande d’interview d’un joueur pour la radio, la commande d’une affiche…Ces élèves sont plongés dans l’agencement des GeckoGames et leur fait vivre une expérience enrichissante les préparant au « monde des grands ».

« C’est plus fatiguant que les cours ! »

Les petits moments de stress, de relâchement, de colère ne forment que de bons souvenirs, rapprochant les membres de l’équipe. Voir leur travail prendre forme, recevoir de la reconnaissance envers leur communauté aide ces Jeunes Reporters et les pousse à faire encore mieux. Le temps passe finalement très vite avec autant de travail et chaque minute passée entre eux ne fait que resserrer les liens.




0 vue