Les GeckoGames, pas seulement les sportifs

Ils sont certainement sous le feu des projecteurs, mais il n’y a pas que l’implication seule des sportifs dans les GeckoGames ! Plusieurs personnes appartenant à différents corps permettent la réussite de ces jeux. De nombreux professeurs du Lycée Français de Tananarive, où se déroule cette compétition, donnent de leur temps et de leurs compétences afin de contribuer à une meilleure organisation. Encadrants, accompagnateurs ou même coachs de sport, ils mettent à disposition leur aide précieuse en incarnant plusieurs rôles !

Venus d’encore plus loin, un bon nombre d’intervenants extérieurs au lycée apportent richesse et qualité aux différentes activités. Parmi les artistes, des chorégraphes et des danseurs réputés tels qu’Ariry, Judith, Hery ou Géraldine. La troupe de musiciens de Rajery, également surnommé « Le roi du Valiha », l’équipe de marqueterie d’IDIOM Art qui nous vient tout droit d’Ambositra et des artisans de la Ferronnerie d’Arts de Dieudonné nous partagent leur savoir-faire et leur expertise afin de faire découvrir des choses nouvelles aux élèves ou pour leur permettre de perfectionner leurs bases ! En dehors des artistes, des personnalités du monde de l’AEFE prêtent également main forte. Mme. Constantini, directrice nationale de l’UNSS, est présente sur tout l’événement, tout comme Mme. Marie-Anne Bourguignon, enseignante expatriée d’EPS, qui est à l’origine de ces jeux. Accompagnées des services régionaux UNSS Mayotte et Réunion respectivement représentés par Hervé Cura et François Metz, cette petite équipe apporte son aide aux lycéens qui gèrent le déroulement des événements et qui font de leur mieux pour le gérer.

Ces élèves justement, sont nombreux à s’être mobilisés de manière volontaire afin de participer au bon déroulement des GeckoGames. 70 jeunes scolarisés au Lycée Français de Tananarive sont répartis entre les terrains et les bureaux, donnant de leur force pour organiser les services de restauration, de communication, de logistique… et de beaucoup d’autres domaines ! Certains issus du Bureau de l’Association Sportive, qui vise à gérer les activités sportives tout au long de l’année, et d’autres venant participer par pure envie, ces lycéens sont divisés en plusieurs catégories selon leur champ d’action : les Jeunes Reporters, Les Jeunes Organisateurs et les Jeunes Officiels. Tandis que certains arbitrent, d’autres gèrent le transport des comités et d’autres font passer des interviews ! L’implication des élèves est à la hauteur de leur motivation et de leur volontarisme, et donc élevée ! Comme quoi, tous les adolescents ne sont pas si paresseux que ça !

YVON Loïs, Jeune Reporter



10 vues